Le cancer du sein

 

 

 

I . DEFINITION : le cancer du sein est le 1er cancer de la femme et la première cause de mortalité par cancer chez la femme . les campagnes de dépistage permettra de découvrir des cancers au stade précoce ou infra-clinique ( 80 % ) des cas dans le but de diminuer la mortalité et de permettre un traitement conservateur.

 

II. ANATOMO-PATHOLOGIE :

 

A. Les carcinomes mammaires ( les plus fréquents )

1. adénocarcinomes glandulaires : ils sont dues à la prolifération maligne des cellules cubiques qui bordent les galactophores .

2. adénocarcinomes lobulaires : ils sont développés au niveau de l’unité sécrétoire hormono-sensible que représente le lobule mammaire .

 

B. les autres tumeurs malignes du sein :

1. tumeurs phyllodes 

2.fibrosarcome

3.angiosarcome

4.liposarcome

5.lymphome

 

C.les cancers secondaires du sein ( ils se développent à partir des cancers de la sphère génitale ou digestives ) .

 

 

III.  FACTEURS ETIOLOGIQUES  :

 

1. facteurs métaboliques :

- association avec l’athérosclérose après 53 ans.

- association avec une consommation abondante de graisse

- l’obésité.

2. facteurs génétiques :

- relation avec le groupe sanguin A

- liaison peut être au phénotype SS du système S .

 

3. facteurs familiaux : antécédents familiaux du cancer du sein .

4. le terrain : le cancer du sein est plus fréquent dans une population dite à risque sur laquelle le dépistage doit porter preferentiellement :

 

-         âgée plus de 30 ans

-         célibataire

-         n’ont pas allaité leurs enfants

-         ont des antécédents familiaux de cancer du sein .

-         haut niveau de vie .

-         puberté précoce , ménopause tardive .

 

 

5 rôle des hormones : le cancer du sein se développe le plus souvent dans un tableau de déséquilibre hormonal (œstrogène – progestérone ) . c’est un cancer hormono-dépendant .

 

 

IV . DIAGNOSTIC DU CANCER DU SEIN  :

 

  1. EXAMEN CLINIQUE  :

 

  1. interrogatoire :

-         il précise la date et les conditions d’apparition de la lésion

-         son caractère indolore

-         ses éventuels modification du volume

-         le nombre de grossesse et si allaitement ou non

-         le rythme menstruel

-         si ménopause , la date de celle ci

-         les antécédents généraux et les éventuels modifications précise .

 

     2. inspection :

     - comparer les 2 seins, la malade ayant les deux bras relevés.

    - on pourra noter : une déformation, une voussure , une rétraction de la peau , un capitonnage ,   une rétraction du mamelon .

 

3.palpation :

 elle se fera  sur les deux seins , la malade en position assise puis couchée avec les    

     mains bien à plat. on cherchera :

-         une différence de consistance, la présence d’une tuméfaction dont on notera la consistance ( dure ) , les dimensions , le caractère mal limité , le caractère indolore , le siège sur l’un des 4 quadrants du sein .

-         un écoulement mammaire sanglant ou séro-sanglant .

-         une lésion cutanée douteuse.

-         l’adhérence de la peau ou sa rétraction capiton, peau d’orange.

-         la rétraction du mamelon.

-         l’adhérence au plan profond, c'est-à-dire au muscle pectoral

-         on explorera systématiquement les aires ganglionnaires ;  de petits ganglions mobiles roulant sous les doigts bilatéraux sont suspects.

 

 

4. bilan de l’évolutivité au terme de l’examen clinique :

 

-         rechercher l’existence d’un oedeme , déterminer le volume de la tumeur , apprécier l’importance de l’attitude ganglionnaire .

-         rechercher des métastases ; os , poumon

-         au terme de l’examen clinique :

. soit on sera orienté vers le diagnostic du cancer : tumeur mal limitée , envahissement de la peau ou des plans profonds avec adénopathies d’accompagnement .

 

. soit on sera en apparence rassuré devant une lésion arrondie mobile régulière sans adénopathie .

 

 

B . EXAMEN PARACLINIQUE  :

 

  1. mammographie : cliche 1 de face et 1 de profil pour chaque sein . elle révèle une opacité mal limitée , souvent plus petite que la lésion palpée avec des microcalcification et un épaississement cutané.
  2. échographie : elle révèle une tumeur pleine, très échogène avec un renforcement postérieur .
  3. cytoponction : elle est réalisée à l’aiguille fine , par la ponction de la tumeur et du ganglion . elle n’a de valeur que si elle ramène des cellules .

 

 

C . BILAN  PRE-THERAPEUTIQUE :

 

-         au terme de l’examen clinique et para-clinique , le diagnostic sera donc confirmé par le trépied cyto-radio-clinique. 

-         Si ce trépied est positif c'est-à-dire que la lésion est maligne , on fera un bilan préthérapeutique qui comprendra : un télé thorax , une scintigraphie osseuse , dosage de l’ACE , radiographie du crâne , bilan hormonal , s’il persiste une doute on procèdera à une biopsie-exerese avec examen anatomo-pathologique extemporané .

 

 

V . CALSSIFICATION :

 

 

- la plus utilisée est la classification TNM  avec :

-         i S : tumeur in situ

-         T : Tumeur au niveau du sein

-         N : adénopathie

-         M : Métastase

-          

- Les cancers du sein selon la classification TNM :

 

 

 

T 1 : tumeur < ou = à 2cm

T 2 : entre 2 et 5 cm

T 3 : entre 5 et 10 cm

        Ou fixation complète à la peau qui est infiltré ou ulcérée

        Ou fixation au muscle pectoral mais fixation sans fixation à la paroi thoracique.

 

T 4 : Tumeur > 10cm

 

 

 

N (-) : Absence d’adénopathie

N 1 :      adénopathie axillaire homolatérale , palpable mais mobile .

N 2 :     adénopathie sus et rétro claviculaire homolatérale mobile ou fixée et avec ou sans œdème du  bras.

 

 

M (- ) : absence de métastases à distance

M (+ ) : métastases à distance .

 

 

 

 

 

On peut ajouter la notion de poussée évolutive PEV1 , PEV2 , PEV3 : Volume doublée en moins de 6 mois , signes inflammatoires présentes , mastite carcinomateuse .

 

 

VI. MOYEN THERAPEUTIQUE :

 

 

  1. CHIRURGIE :

-         intervention de patey est la plus courante : mastectomie totale + curage axillaire

-         mastectomie simple sans curage

-         tumerectomie simple avec ou sans curage ganglionnaire .

 

  1. RADIOTHERAPIE : la radiothérapie à pour but de traiter la tumeur , les

Foyers cancéreux infra-clinique , les zones de drainage lymphatique .

  1. HORMONATHERAPIE : Elle peut etre ;

-         additive : anti-oestrogene essentiellement ( tamoxifene )

-         suppressive : ovariectomie , elle retarde la rechute .

-         elle n’est logique que dans les cas de tumeur hormono-dépendant ; son indication

repose sur l’étude des récepteurs hormonaux dans les cellules cibles .

 

  1. CHIMIOTHERAPIE : il existe de nombreux schéma :

- CFM : cyclophosphamide – méthotréxate – 5, fluoro-uracil

            -  FEC : 5 fluoro-uracil – epirubicine-cyclophosphamide .

 

Dr Sadok M.

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus